La naturopathie

La naturopathie vise à préserver la santé globale de l’individu par la mise en œuvre d’une hygiène de vie et de moyens naturels indispensables à une bonne santé. 

Quels sont les principes de base?
Comment évaluer l’énergie vitale ?
Quels sont alors les moyens naturels ?
Pour qui est indiquée la naturopathie ?
Où et comment choisir son naturopathe ?

 

La naturopathie se fonde sur le principe de la force vitale (ou énergie vitale). Cette énergie en chacun de nous, nous permet de maintenir une bonne santé ou de recouvrer la santé en cas de maladie (on parle d’auto-guérison). Pour stimuler, ou renforcer cette énergie, la naturopathie s’appuie sur des conseils d’hygiène de vie en utilisant les moyens naturels offerts par la nature à savoir l’eau, l’air, l’alimentation, l’exercice physique, le soleil, les plantes…
C’est le rôle du naturopathe de faire un bilan de vitalité pour apprécier la vitalité du sujet, à travers un entretien et des questions sur les habitudes de vie, l’alimentation, le sommeil, le stress….
Le naturopathe cherche à définir le terrain du sujet en déterminant ses points forts et ses points faibles afin d’individualiser ses conseils, ses cures et le choix de techniques spécifiques
Le rôle du naturopathe est de comprendre les causes du/des plaintes/problèmes pour conseiller et proposer des moyens naturels pour diminuer et supprimer le problème tout en s’appuyant sur les organes et fonctions saines et fortes de l’organisme.
Le naturopathe cherche à favoriser la santé par auto-guérison et non à aller contre la maladie. L’énergie vitale doit être aussi suffisante, c’est pourquoi elle est évaluée.
Le bilan de vitalité naturopathique utilise principalement la morpho-typologie pour découvrir la constitution innée du sujet qui est son capital génétique. Le tempérament du sujet est son profil qui peut changer et évoluer, il reflète «l’acquis», ce que le sujet est devenu avec la vie.
Le naturopathe utilise également l’iridologie, science qui étudie l’iris de l’œil. Des signes observables donnent une impression générale de l’état de santé et des signes particuliers (dépôts…) sont aussi des indicateurs du terrain.
En fonction du bilan de vitalité, le naturopathe propose un programme d’hygiène de vie individualisé : meilleure alimentation, gestion du stress (par la respiration…), phytologie (plantes, huiles essentielles), hydrologie (sauna, bains chauds et froids…), réflexologie, activités physiques, techniques manuelles (massage bien-être)…
Les personnes en bonne santé qui souhaitent le rester en apprenant à gérer leur énergie vitale et leur santé de manière autonome et responsable.
Des personnes qui ont des problèmes récurrents de digestion, de poids, de sommeil, de libido, des articulations, de la circulation, de fatigue, d’allergies et autres troubles dits fonctionnels.
Des personnes souhaitant être accompagner pour un traitement classique, pour par exemple mieux supporter les effets secondaires ou avoir des techniques pour mieux vivre le stress d’une maladie lourde. Mais en en aucun cas le naturopathe ne remplace le médecin allopathe.
Le naturopathe doit être membre de L’O.M.N.E.S (Organisation de la Médecine Naturelle et de l’Education Sanitaire), seule association professionnelle de naturopathes affiliée à la Fédération Française de Naturopathie (FENAHMAN). Pour en faire partie, le naturopathe doit être titulaire d’un diplôme en naturopathie, privé mais de niveau universitaire, (obtenu après quatre années d’études théoriques et pratiques -biologie, anatomie, physiologie et méthodologie naturopathique), dans une école fédérée, correctement assuré et déclaré et il s’engage à respecter un code de déontologie et poursuivre sa formation en continue.

Click edit button to change this text.

Click edit button to change this text.

Click edit button to change this text.

Click edit button to change this text.

Click edit button to change this text.

Click edit button to change this text.

Click edit button to change this text.